La SLN, contributeur majeur des générations futures

Cœur de l'économie calédonienne depuis plus de 137 ans, la Société Le Nickel a adapté ses techniques et sa gouvernance au fil des époques, des progrès et des prises de conscience, forgeant sa responsabilité économique, environnementale et sociale (RSE), les trois piliers d'une "SLN Durable pour tous".

La SLN Durable pour tous, créatrice de valeur ajoutée

Salaires, sous-traitance et achats locaux, impôts et taxes, dividendes, impôts et mécénat : la SLN injecte près de 5 milliards de francs CFP (41,9 millions d'euros) par mois dans l'économie calédonienne (les achats importés ne sont pas comptabilisés).

Le chiffre d'affaires 2017 s'est élevé à 66,8 milliards de CFP et la SLN a investi 7,3 milliards de CFP dans son outil de production.
 
  • Les dividendes versés aux 3 provinces calédoniennes (actionnaires par le biais de la Société Territoriale Calédonienne de Participation Industrielle) : depuis 2 000 (année de la création de la STCPI), les Provinces se sont partagées 40 milliards CFP de dividendes de la SLN.
  • Les salaires: plus de 16 milliards CFP de salaires et de cotisations sociales, sont versés chaque année pour les 1 930 employés de la SLN. Près de 800 de ces emplois sont situés en province Nord, sur la côte Ouest comme sur la côte Est.
  • Les emplois indirects et induits, les achats et les investissements locaux: ce sont environ 8 000 emplois indirects et induits générés par la SLN, notamment dans les villages miniers et à Ducos.
  • Les communes minières: à Thio dès 2007 dans le cadre de conventions tripartites innovantes entre une commune et sa province de rattachement, puis à Poya, Koumac et Kouaoua depuis août 2013, la SLN a contribué de manière volontaire et citoyenne à la construction de ponts, de route, d'adduction d'eau etc, pour un montant de plus de 200 millions CFP par an.
  • La SLN verse aussi, chaque année, depuis 1989, une moyenne de 150 millions CFP à un fonds "environnemental" (issu de la délibération 104), géré par ces mêmes communes.
  • Mécénat, sponsoring, soutien à la formation, participation à la vie associative et conventions scientifiques: depuis toujours la SLN contribue à la riche vie sociale du pays afin de faire émerger des talents. Les Nickels de l'Initiative avec ses 25 ans d'existence  en 2017 en sont le témoin. Près de 50 millions CFP par an sont consacrés à ces programmes.
  • De quoi contribuer à préparer les générations futures, axe majeur du développement durable et de la responsabilité sociétale, économique et environnementale de la SLN.

La SLN, contributeur majeur des générations futures

23_0.jpg
Aujourd'hui, la présidence de son conseil d'administration est calédonienne ainsi que celle de son comité d'audit tandis que les comités stratégiques et de rémunérations comptent au moins un Calédonien issu de la société civile.

Forte de sa longue expérience et d'un savoir-faire développé par 7 générations de salariés, à 97% Calédoniens, la SLN a su constamment innover ou s'adapter afin d'optimiser sa ressource naturelle sur mine grâce à l'exploitation de minerais à très basse teneur -1,6%- qui, grâce à des prouesses techniques dont elle détient le brevet, sont concentrés avant d'être enfournés à Doniambo.
  Valoriser les minerais en Nouvelle-Calédonie afin d'optimiser la longévité des mines, l'emploi et la valeur ajoutée, c'est ça la stratégie de la SLN.

Elle contribue à préparer les générations futures.

Résolument tournée vers l'avenir, la SLN reste le premier contributeur Calédonien en termes d'emplois directs et indirects, d'impôts, de dividendes et de retombées locales. Un modèle économique cité comme étant le plus bénéfique pour la Calédonie, par Anne Duthilleul, l'auteure du « rapport final d'analyse et de réflexion en vue de l'élaboration d'un schéma stratégique industriel du nickel en Nouvelle-Calédonie», réalisé à la demande du Gouvernement et du Comité des Signataires des Accords de Matignon-Oudinot en décembre 2012.