Les engagements de la SLN en matière de biodiversité

01_0.jpg 02_0.jpg La Société Le Nickel-SLN, entant qu'exploitant minier et producteur méttalurgique d'envergure internationale, souhaite devenir un acteur majeur de la protection de la biodiversité Néo-calédonienne, considérée comme l'une des plus riches au monde. En harmonie avec la politique de développement durable du groupe ERAMET, la SLN s'engage à mettre en place une stratégie responsable de gestion de la biodiversité afin de limiter ses impacts directs et indirects sur ses sites d'extraction minière. La mise en œuvre de cette stratégie permettra également de contribuer au développement des connaissances scientifiques dans ce domaine. Pour mener à bien ces objectifs, la SLN s'engage à :
  • Initier un processus de concertation avec les parties prenantes (institutions, scientifiques, organisations non gouvernementales, communautés locales) ;
  • Proposer une méthodologie s'inspirant des meilleures pratiques mondiales pour l'évaluation des impacts sur la biodiversité tout au long du processus minier, en suivant la séquence d'atténuation (éviter-réduire-réhabiliter- compenser) ;
  • Explorer la mise en place des sites d'offset de biodiversité pour compenser les impacts résiduels. Ces actions seront testées préalablement sur quelques sites pilotes choisis pour leur haute valeur en biodiversité ;
  • S'inscrire dans un processus d'amélioration continue, et évaluer sa performance opérationnelle en choisissant des indicateurs fiables et robustes ;
  • Mettre en place des partenariats avec des universités et des Organisations Non Gouvernementales de protection de la biodiversité pour assurer la pertinence scientifique des actions proposées ;
  • Associer les communautés locales afin d'entretenir le dialogue avec elles et mieux intégrer leurs relations avec la nature.

La prise en compte de la faune et de la flore présente sur les massifs miniers par la SLN est une réalité depuis plus de 15 ans. Connaître, protéger et gérer la biodiversité du début à la fin de l'exploitation minière sont les principaux enjeux de la stratégie environnementale prenant en compte la biodiversité calédonienne.
Depuis 2012, la SLN va plus loin et se lance de manière proactive dans l'élaboration d'une stratégie Biodiversité. Ce travail se fait de manière concertée avec des parties prenantes clés (administrations, scientifiques, ONG) et accompagnée par des experts reconnus au niveau international dans le domaine de la préservation de la biodiversité (The Biodiversity Consultancy, The Missouri Botanical Garden, Forest Trends).


La réflexion est basée sur l'importation dans le contexte Néo-Calédonien de standards internationaux tels que les principes du programme BBOP (Business and Biodiversity Offset Programme) et de la norme de Performance 6 de la SFI (Société Financière Internationale, filiale de la Banque Mondiale). L'objectif principal concevoir les nouveaux projets en proposant des mesures suivant la séquence d'atténuation (éviter, réduire, réhabiliter, compenser) et de définir des actions de compensation basées sur l'impact résiduel de l'activité minière sur le milieu naturel. Elle vise principalement à préserver les habitats les plus riches et les plus diversifiés et à protéger les espèces rares et menacées en proposant une gestion spécifique et adaptée à chaque contexte.