Sécurité et formation

La sécurité, c’est l’affaire de tous !

La SLN dispose de sa propre charte sécurité. Document d'engagement fort, il s'impose à tous ses salariés et à ses sous-traitants. Des formations, des exercices et des mises à jour des connaissance et des pratiques sont courants à la SLN et il est demandé à tous de ne jamais baisser la garde en matière de sécurité.
01_securite_formation_0.jpg 1 L'IMPLICATION DE CHACUN
  • Chaque personne est responsable de sa sécurité, elle doit veiller à celle de ses collègues et :
    • Applique avec rigueur les consignes et modes opératoires
    • Est exemplaire dans son comportement
    •  Réagit face à toute situation dangereuse
    • Réfléchit avant d'agir
    • Observe et est vigilante au quotidien
  • L'encadrement est responsable de la sécurité de ses équipes
  • Les techniciens sécurité accompagnent le développement des actions sécurité et de prévention 
2 L'ENGAGEMENT AU QUOTIDIEN
  • La sécurité fait partie intégrante de notre métier. Elle est :
    • Intégrée dès la conception de nos installations• Maintenue grâce à une exploitation et un entretien rigoureux
    • Améliorée en permanence par l'analyse approfondie de tout incident ou accident et la mise en place d'actions correctives
  • C'est un critère de sélection et d'évaluation de nos sous-traitants
03_securite_formation_0.jpg3 LA PRÉVENTION EN PRIORITÉ
  • La SLN respecte les réglementations en vigueur et développe une politique de prévention en :
    •  Réalisant l'évaluation de l'ensemble des risques
    • Pratiquant des audits réguliers pour s'assurer du respect de l'ensemble des règles
    • Animant la politique sécurité à travers les réunions de management et ¼ h sécurité avec une communication transparente
    • Mettant en œuvre des plans d'actions préventifs dont l'efficacité est mesurée
 

Protéger les salariés : La première des priorités

Garantir la santé et la sécurité de ses collaborateurs est un enjeu majeur pour la SLN. Nombreuses et en évolution permanente, les mesures de sécurité sont mises en place pour tous les métiers de la mine et de l’usine, sur tous les sites de travail. Chaque année, des milliers d'heures de formations consacrées à la sécurité, sont dispensées aux agents SLN.
02_securite_formation_0.jpg


Doniambo est en effet un immense site industriel de 250 hectares toujours en recherche de performance industrielle. Quant aux mines, elles connaissent le ballet incessant d’engins dotés d’équipements techniques divers.
De nombreux outils adaptés existent pour former, sensibiliser et répéter sans relâche les bons comportements sécurité. C’est un travail de tous les instants qui doit être au centre des préoccupations de chacun.
Au delà de ces actions de fond, l’observation et le dialogue quotidiens sont souvent le meilleur moyen de mettre en évidence des comportements à risque et d’adapter sa conduite.
Port des équipements, respect des procédures, prise de conscience de ce que la sécurité de tous est le résultat d’un comportement responsable de chacun, telles sont les clés pour que les hommes et les femmes de la SLN travaillent dans les meilleures conditions.

Les chiffres clés

1er employeur privé de Nouvelle-Calédonie, avec 2 050 salariés, dont 800 en province Nord, 1 000 salariés sur mines, 900 à l'usine de Doniambo et 250 dans les services supports.
06_securite_formation_0.jpg
La SLN emploie 97% de Calédoniens, avec toujours le respect de l'équilibre entre les différentes ethnies sur les différents sites.

Aux 2 050 salariés, il faut ajouter environ 8 000 emplois indirects et induits générés par l'activité.

En 2016, la masse salariale s'est élevée à près de 17 milliards CFP (salaires et cotisations sociales).

La part consacrée à la formation pèse en moyenne 5 % de la masse salariale (au lieu de 0,7% prévu légalement). Cela représente près de 30 heures de formation par an et par salarié dont un tiers consacré à la sécurité, qui reste une priorité pour la SLN.
 
04_securite_formation_0.jpg07_securite_formation_0.jpg08_securite_formation_0.jpg09_securite_formation_0.jpg05_securite_formation_0.jpg

Les métiers de la SLN

On peut diviser en trois secteurs l'impressionnante palette des 250 métiers de la SLN : conducteurs d’engins, dessinateurs industriel, ingénieurs, infirmières, géologues, comptables, électromécaniciens… les salariés SLN œuvrent soit dans les métiers de l'exploitation du minerai ou du métal, soit dans ceux de la maintenance, ou en soutien à la production (gestion, recherche, ressources humaines…).
10_securite_formation_0.jpg
La SLN poursuit sans relâche son effort d’intégration de nouvelles compétences sur les métiers porteurs notamment de la mine, de la géologie, de la maintenance, de la sécurité ou de l’informatique.
L’entreprise embauché chaque année de nouveaux collaborateurs : cadres, agents de maîtrise et employés, dont l’immense majorité sont Calédoniens, grâce aux programmes de formation communs mis en œuvre avec les Provinces, le Vice-Rectorat et l’Université.

Recruter

Rejoindre la SLN, c’est travailler pour une société centenaire tournée résolument vers l’avenir.
Vous êtes motivés et vous détenez un savoir-faire?
11_securite_formation_0.jpg 13_securite_formation_0.jpg 12_securite_formation_0.jpg
 Pour en savoir plus sur les opportunités au niveau du groupe ERAMET: http://www.eramet.com/espace-talents

Former le personnel

Depuis plus de 135 ans, soit 7 générations, la SLN a vu passer parmi ses salariés bon nombre de familles calédoniennes, jouant un rôle social inégalé. Fière de participer au développement de la Nouvelle-Calédonie, tout en faisant de la cohésion sociale au sein de sa société une priorité, la SLN met un point d’honneur à placer la qualification des salariés au cœur de ses priorités, prouvant ainsi que la compétitivité et l’engagement social sont compatibles.
En consacrant en moyenne près de 5% de sa masse salariale à la formation, la SLN continue d’accompagner ses salariés dans une politique sociale dynamique.
■ Investir sur les femmes et les hommes
14_securite_formation_0.jpg
Se former, évoluer, progresser  sont les mots-clés de politique de formation de la SLN. Elle accompagne ainsi depuis toujours ses collaborateurs avec la mise en place de formations diplômantes favorisant l’évolution de carrière. « La formation est une priorité pour la SLN, cela permet la mise en place d’un vrai plan de carrière pour ses salariés » précise le directeur des relations et des ressources humaines.
Ces formations qualifiantes, établies en fonction des aspirations du personnel et des besoins de l’entreprise, dispensées en France et en Nouvelle-Calédonie, permettent aux salariés d’accéder à des postes supérieurs. Aussi, à l'intérieur de chaque collège, la possibilité d'évoluer est réelle.

 
  • La SLN donne la perspective à ses meilleurs salariés de pouvoir progresser d'un collège à un autre. Ainsi, entre 2014 et 2015, 17 ouvriés/employés ont été promus au statut d'agents de maîtrise et 3 agents de maîtrise au statut de cadres.
  • En 2015, 80% des agents ont suivi au moins une formation.
  • De plus, afin de maintenir la transmission du savoir et des compétences des salariés les plus expérimentés vers les plus jeunes, la SLN a mis en place en 2014 près de 550 plans d’accompagnement individualisé par des agents d’expérience à destination de collaborateurs juniors.
  •  
■ Une priorité : former à la sécurité
16_securite_formation_0.jpgLa sécurité reste un axe stratégique majeur au sein de la SLN. À ce titre, près du tiers des heures de formation sont consacrés à l'amélioration de la sécurité.

■ Une politique active de recrutement

Concernant sa politique de recrutement, la SLN a poursuivi son effort d’intégration de nouvelles compétences sur les métiers porteurs comme ceux notamment de la mine, de la géologie, de la maintenance, de la sécurité ou de l’informatique.
 
■ Des stages pour les jeunes
Par ailleurs, la SLN souhaite continuer de donner l’opportunité aux étudiants calédoniens d’acquérir une première expérience professionnelle. Ce sont donc près de 300 jeunes qui suivent chaque année, un stage conventionné au sein de la SLN. La moitié de ces stages concernent des étudiants de niveau Bac et 30 % de niveau Bac +3 à Bac +5.